Niitsitapiisini : notre façon de vivreAccueil

 

Durant la journée

La vie familiale

Durant la journée

Nos jeux

Nous partageons nos journées entre les corvées et les jeux. C'est ainsi que nous apprenons et que nous nous préparons à devenir adultes. Les garçons et filles plus jeunes jouent ensemble.

Nous transformons en jouet tout ce qui nous tombe sous la main. Les brindilles et les bâtons deviennent des chevaux et des cavaliers. Les osselets et les os des articulations des bisons se changent eux aussi en chevaux. Des sabots et des chutes de cuir bouillis sont bourrés d'herbe ou de poils d'animaux pour faire des poupées.

L'utilisation de petits arcs et flèches nous permet d'acquérir le savoir-faire nécessaire pour la chasse et la protection des nôtres.

Poupées faites de tissu et de peau et décorées à l'aide de perles de verre. Collection du musée Glenbow; Traîneau fait à partir de côtes de bison. Collection du musée Glenbow Poupées faites de tissu et de peau et décorées à l'aide de perles de verre. Collection du musée Glenbow

Plus d’images

Poupées faites de tissu et de peau et décorées à l'aide de perles de verre.
Collection du musée Glenbow

Poupées faites de tissu et de peau et décorées à l'aide de perles de verre.
Collection du musée Glenbow

Traîneau fait à partir de côtes de bison.
Collection du musée Glenbow


De l'aide pour nos mères

À l'âge de huit ou neuf ans, nous commençons à assumer plus de responsabilités d'adultes. Les filles aident leurs mères à tanner les peaux, à faire sécher la viande et les baies et à confectionner du mookimaani (pemmican).

Elles commencent également à coudre des vêtements et à apprendre à les décorer avec de la teinture et des kaayiis (piquants de porc-épic). Nous teignons les piquants de porc-épic et nous les tressons pour former des motifs recherchés servant à décorer nos vêtements. Cela fait appel à un savoir-faire spécial et les jeunes filles doivent gagner le droit d'utiliser ces piquants.

 

Piquants de porc-épic, milieu du 20e siècle, Collection du musée Glenbow; Camp de Piégans (É.-U.), Montana, viande séchant sur des supports, vers le années 1890, Archives du musée Glenbow NA-1463-51 Femme de la tribu des Gens-du-Sang faisant sécher de la viande, années 1920, Archives du musée Glenbow NA-879-5

Plus d’images

Kaayiis (piquants de porc-épic)
Collection du musée Glenbow

Séchage de la viande et des baies
Archives du musée Glenbow NA-879-5

Séchage de la viande et des baies
Archives du musée Glenbow NA-1463-51


Corvées des garçons

Les garçons s'occupent des chevaux. Cela signifie qu'ils rassemblent le troupeau chaque matin et qu'ils l'emmènent jusqu'au point d'eau. Les animaux sont surveillés jour et nuit afin que personne ne puisse s'introduire discrètement dans notre campement et les voler. Les garçons chassent aussi les géomys à l'arc, s'affrontent dans des courses et pratiquent la lutte. Il s'agit d'un bon entraînement pour acquérir le savoir-faire et l'endurance du guerrier.

Les iksisst (tantes et oncles)

Les iksisst (tantes et oncles) sont responsables de corriger celles et ceux qui se conduisent mal.


Les mini’pokaa

Parfois, un enfant devient un mini’pokaa (fils, fille, petit-fils ou petite-fille préféré). Cet enfant est dispensé des corvées et les problèmes propres à une enfance normale lui sont épargnés. Si la famille est aisée, ce mini’pokaa reçoit des cadeaux élaborés. Des tipis miniatures sont fabriqués et des motifs sacrés y sont peints. Certains de ces enfants deviennent des chefs au succès incontestable.

Jeune fille devant son tipi peint, 1910, Edward S.Curtis, Archives du musée Glenbow NA-1700-35; Robe de femme, fin du 19e siècle, Collection du musée Glenbow Chemise de garçon, Siksika, début du 20e siècle, Collection du musée Glenbow

Plus d’images

Fillette devant son tipi peint Archives du musée Glenbow NA-1700-35

Chemise d'un garçon Siksika, début des années 1900 Collection du musée Glenbow

Robe de fillette, début des années 1900
Collection du musée Glenbow


Les enfants plus âgés

Les enfants plus âgés veillent sur les plus jeunes, en les écartant des dangers.

Deux jeunes filles pieds-noirs, années 1930, T. Reiss, Archives du musée Glenbow NA-5425-53

Archives du musée Glenbow NA-5424-53


Retour au début Continue

 
 
Accueil Version Flash Remerciements Trousse d'outils de l'enseignant À propos de ce site Commentaires
Propriété intellectuelle, muse Glenbow, . Tous droits réservés.