Niitsitapiisini : notre façon de vivreAccueil

 

Les commerçants de whisky

Notre vie auprès des autres peuples

Les commerçants de whisky

Les commerçants de whisky

À mesure que des Naapiikoan (Blancs) entrent dans notre territoire, des changements se produisent que nous ne pouvons éviter. Ces nouveaux venus ne veulent pas de fourrures, ni de mookimanni, (pemmican) ni de viande séchée. Ils veulent des peaux de bison, qu'ils envoient à Fort Benton, au Montana. Chargées dans des bateaux vapeur, celles-ci sont expédiées dans l'est des États-Unis où elles servent à fabriquer des robes et des manteaux de carrioles.

Ces Américains nous offrent surtout comme produit de traite du naapiaohkii (whisky), dont les effets sur nous sont désastreux. Nous nous battons et manquons de respect les uns pour les autres.
Les commerçants de whisky Les commerçants de whisky

Pour voir la carte agrandie (79KB)

Reproduit avec la permission du musée Glenbow


Morts causées par l'alcool

Le whisky que les commerçants nous donnent est un tord-boyaux, une mixture d'alcool, de piment, de poudre à canon et d'autres produits toxiques. Un grand nombre de nos gens en meurent empoisonnés.


Tiré du Bull Plume's Winter Count - Morts causées par l'alcool, Collection du musée Glenbow

Pour voir l’image agrandie (41KB)

Tiré du
Bull Plume's Winter Count
Collection du musée Glenbow


Notre dernier pisskan

Le dernier Pisskan (précipice à bisons) a été utilisé vers 1868. Mais depuis que nous avons des chevaux et des fusils, nous préférons poursuivre les bêtes.

Chronique d’hiver
1868 – Le dernier enclos à bisons.

Chronique d'hiver 1868 - Le dernier enclos à bisons. Tiré du Bull Plume's Winter Count, Collection du musée Glenbow

Tiré du
Bull Plume's Winter Count
Collection du musée Glenbow


La dernière bataille

La dernière bataille entre les Cris et les Pieds-Noirs a eu lieu en 1870 près de l'endroit qu'on appelle aujourd'hui Lethbridge. Les Cris nous pensaient affaiblis par la variole. Ils ont attaqué un petit camp de Kainai, mais des Piikani campaient à proximité. Les Cris ont rapidement été inférieurs en nombre. C'est la dernière fois que Cris et Pieds-Noirs se sont battus.

Chronique d’hiver
1870 – Victoire sur les Cris à Lethbridge.

Chronique d'hiver 1870 - Victoire sur les Cris à Lethbridge. From Bull Plume's Winter Count, Collection du musée Glenbow

Tiré du
Bull Plume's Winter Count
Collection du musée Glenbow


Maohksisoka’simiiksi
(la Police à cheval du Nord-Ouest)

Maohksisoka’simiiksi (La Police à cheval du Nord-Ouest) est envoyée dans l'ouest pour expulser les Américains qui font le commerce du whisky et pour rétablir l'ordre. Ils nous imposent aussi une nouvelle loi.

 R.B. Nevitt, First Whiskey Spilled [Premier whisky répandu], 1874, Collection du musée Glenbow

R.B. Nevitt,
First Whiskey Spilled [Premier whisky répandu], 1874,
Collection du musée Glenbow


Quand les bisons étaient nombreux

En 1875, la I.G. Baker Company de Fort Benton, au Montana, expédie 75 000 peaux de bisons dans l'est des États-Unis. La plupart de ces peaux proviennent d'échanges faits par notre nation contre d'autres articles.

Chronique d’hiver
1875 – À l’époque où les bisons étaient encore nombreux.

Chronique d'hiver 1875 - À l'époque où les bisons étaient encore nombreux. Tiré du Bull Plume's Winter Count, Collection du musée Glenbow

Tiré du
Bull Plume's Winter Count
Collection du musée Glenbow


Retour au début Continue

 
 
Accueil Version Flash Remerciements Trousse d'outils de l'enseignant À propos de ce site Commentaires
Propriété intellectuelle, muse Glenbow, . Tous droits réservés.