Présentation du projet

De 1921 à 1924, les scientifiques danois Knud Rasmussen et Peter Freuchen ont exploré l’Arctique. Ils ont effectué des fouilles sur des sites archéologiques et ont produit des registres détaillés sur les modes de vie des Inuits. Une collection d’artéfacts anciens en particulier soulevait beaucoup de questions car la forme des outils était presque identique à celle des outils utilisés par les Inuits avec lesquels vivaient les Danois. Les archéologues ont appelé cette culture plus ancienne les « Thuléens » et ont émis l’hypothèse que les Thuléens étaient les ancêtres des Inuits. La mise au point de la datation au carbone 14 dans les années 1950 nous a permis de découvrir l’âge des sites archéologiques. Les sites thuléens sont vieux de 700 à 900 ans dans l’Arctique canadien.

L’une des caractéristiques plus énigmatiques des sites thuléens est la présence de vestiges de maisons semi-souterraines (partiellement creusées dans le sol) construites à l’aide d’os de baleine. En exécutant des fouilles minutieuses de ces vestiges, les archéologues en ont beaucoup appris sur ce que les gens faisaient dans les maisons et sur la façon dont ils organisaient leur espace. Quand les maisons ont été abandonnées, les os se sont effondrés de manière anarchique. Il se peut que, dans les années qui ont suivi, les Thuléens aient récupéré certains os pour construire de nouvelles maisons. Plus récemment, des artistes inuits ont peut-être aussi prélevé des os pour créer des œuvres contemporaines. La façon dont les maisons ont en fait été construites et la vie que pouvaient y mener leurs habitants continuent de nous intriguer.