Niitsitapiisini : notre façon de vivreAccueil

 

Notre camp Le travail au pisskan (précipice à bisons)

La vie auprès des bisons

Notre camp

Le travail au pisskan (précipice à bisons)

Nous devons travailler rapidement pour dépouiller et dépecer les animaux et pour préparer la viande et les os. C'est un travail difficile et tous y participent.

Le dépeçage et la préparation de la viande

Je travaille avec mes sours à découper la viande en fines lamelles, que nous suspendons à des cadres en bois. Nous organisons ces cadres avec nos travois. La viande sèche rapidement au soleil.
Le dépeçage et la préparation de la viande

Gerald Tailfeathers, Winter Meat [Viande d'hiver], 1960, Collection du musée Glenbow; Camp de Piégans (É.-U.), Montana, viande séchant sur des supports, vers les années 1890, Archives du musée Glenbow NA-1463-51 Femme de la tribu des Gens-du-Sang faisant sécher de la viande, vers les années 1920, Archives du musée Glenbow NA-879-5

Plus d’images

Gerald Tailfeathers,
Winter Meat [Viande d'hiver],
Collection du musée Glenbow

Archives du musée Glenbow NA-879-5

Archives du musée Glenbow NA-1463-51


Le découpage des peaux

Ma famille travaille rapidement à retirer les lourdes peaux des carcasses. Nous évitons de produire des peaux trop minces ou de les percer. Sinon, les peaux se déchirent quand nous les tendons pour en gratter le poil et la graisse.

La préparation des peaux prend beaucoup de temps. En général, nous ne le faisons pas pendant un pisskan (précipice à bisons).
Le découpage des peaux

Femme de la tribu des Gens-du-Sang faisant le tannage des peaux, réserve des Gens-du-Sang, 1931, T. Reiss, Archives du musée Glenbow NA-5425-137; Femme de la tribu des Gens-du-Sang, sud de l'Alberta, faisant le traitement des peaux, 1904, Archives du musée Glenbow NA-2313-16

Archives du musée Glenbow NA-5425-137

Archives du musée Glenbow NA-2313-16


Faire bouillir les os

Les grands os des pattes contiennent beaucoup de graisse. Cette graisse est un ingrédient très important de notre mookimaani (ou pemmican - un mélange de graisse et de viande et petits fruits séchés) et nous donne beaucoup d'énergie pendant les mois d'hiver.

Pour recueillir cette graisse, nous faisons bouillir les os. Nous creusons des trous de 60 cm de profondeur sur 90 de diamètre. Nous tapissons ces bassins avec des estomacs de bison que nous remplissons d'eau. Les estomacs empêchent l'eau de s'écouler. Nous déposons des pierres dans un feu. Quand elles sont chaudes, nous les transportons vers les bassins et les plaçons dans l'eau. La chaleur des pierres fait bouillir l'eau et réchauffe la graisse qui sort des os. Nous écumons la graisse qui flotte à la surface de l'eau du bassin.
Faire bouillir les os

 


Retour au début Continue

 
 
Accueil Version Flash Remerciements Trousse d'outils de l'enseignant À propos de ce site Commentaires
Propriété intellectuelle, muse Glenbow, . Tous droits réservés.